Un nouveau plan pour l’éducation.

L’avenir de notre pays est entre les mains de nos enfants.

Notre plan d’action, l’éducation pour tous, sera un ensemble de politiques pour dispenser une éducation de base à tous les enfants, jeunes et adultes.

 

Histoire du problème   Education au Congo belge en 1908 a été basée sur le système éducatif purement copier et calquer de la Belgique; les établissements d’enseignement ont été financés par le trésor public. Ce financement public de l’éducation a connu un effondrement en 1986 et depuis lors, le système éducatif congolais n’a fonctionné que par le financement directement des ménages, c’est-a-dire de la contribution ou des frais scolaires payés par les parents, chose qui ne se fait pas dans des pays modernes, à moins d’envoyer ses enfants dans les établissements éducatifs privés.   Aujourd’hui, fréquenter en République démocratique du Congo devient un luxe dont bien nombre de parents ne peuvent s’offrir le luxe d’envoyer leurs enfants à l’école à cause des frais élevés imposés par les établissements scolaires. Par conséquent, on observe que de nombreux enfants ne peuvent pas aller à l’école parce que leurs parents sont incapables de payer les frais de scolarisation.   Notre plan d’action est d’engager l’Etat à la réalisation de l’objectif d’une éducation de base de qualité pour tous d’ici l’an 2018.   La pénurie aiguë d’enseignants qualifiés est considérée comme l’un des obstacles majeurs à la réalisation des objectifs de l’éducation de la population congolaise. On estime qu’il faudrait des dizaines de milliers de nouveaux éducateurs pour rendre l’éducation primaire universelle en RDC. Notre administration prendra la responsabilité de combler cette lacune et la réalisation des objectifs éducatifs innovants, visant à améliorer la qualité de l’éducation par notre indice de référence d’ici l’an 2018.   Stratégie pour la solution  

  • Rendre les écoles publiques élémentaires universelles et gratuites pour tous les enfants ;
  • Rendre les écoles secondaires publiques universelles et gratuites pour tous les adolescents et les adolescentes ;
  • Construire de nouvelles écoles
  • Améliorer les écoles déjà existantes
  • Améliorer le statut et les conditions de travail des éducateurs
  • Améliorer les structures de l’administration
  • Assurance de la qualité dans la formation des enseignants

Nous allons promouvoir une approche holistique, ce qui nécessitera des conditions de travail améliorées pour les professeurs et éducateurs, l’amélioration des structures de l’administration, et d’améliorer la qualité et la cohérence du développement professionnel.   Compte tenu de l’importance croissante accordée à l’éducation de qualité pour tous les citoyens congolais, mon gouvernement espère faire de grands progrès vers une plus grande harmonisation des normes nationales pour la formation des enseignants. Les membres de l’administration devront souligner l’importance de l’assurance qualité dans la formation des enseignants.

« Education pour Tous » veut tout simplement dire tenir nos engagements collectifs pour construire un avenir meilleur.” –       Emmanuel Weyi